Flux RSS

Archives de Catégorie: sécurité

No border über alles. Tous les migrants sont légaux depuis le 01/08/2016

Publié le

Formidable initiative. Tout le monde a le droit, pour ne pas dire « est invité » a  venir en France chercher pain, logis, soins médicaux et dentaires, éventuellement PMA (oui, c’est revendiqué dixit un médecin généraliste), AAH, habillement et mobile aux frais du contribuable français, malgré nos 5 millions de chômeurs, nos « sans-dents » et nos centaines de milliers de compatriotes vivant au-dessous du seuil de pauvreté. l »AUTRE », en majorité brun, noir, musulman et mâle est prioritaire. A ce compte-la  quoi sert-il d’avoir la nationalité française, un passeport français et une carte électorale ?

Alors qu’a Calais et ailleurs incivilités, crimes, délits, attentats terroristes et prosélytisme musulman viennent semer le chaos en France pour le grand bonheur du l’impérialisme musulman (soft avec l’acquisition par les musulmans de notre patrimoine, de nos institutions sportives et haute couture +luxe; sournoise avec les accommodements raisonnables comme le financement public des mosquées et lieux soit-disant culturels quand ils sont cultuels ou comme récemment le financement par la CAF de séjours cultuels ; violente par les attentats, agressions, insultes) , la preuve en étant  que 60% des détenus de France sont musulmans (dixit Jack Lang) ; hé bien malgré tout tout et tout cela, nos responsables irresponsables organisent la venue en masse de gens qui ne nous respectent pas, qui nous détestent, qui veulent notre conversation ou la mort, sinon nous piller indifféremment individuellement, en masse ou par le biais de nos institutions soumises.

Si cela ne s’appelle pas « diviser pour régner » …

La Connectrice

La circulaire passée sous silence qui nie la notion d’immigration illégale

  • Par Alexis Théas
  • Mis à jour le 13/08/2016 à 13:15
  • Publié le 12/08/2016 à 23:58

FIGAROVOX/EXCLUSIF – Une circulaire du ministère de l’Intérieur et du Logement nie de fait la distinction entre immigration régulière et immigration illégale. Pour Alexis Théas, ce principe ouvre les portes de la France à une immigration encore plus massive.


Alexis Théas est universitaire et juriste.


Le 1er août 2016, les ministres de l’Intérieur et du Logement ont publié un communiqué passé totalement inaperçu dans la torpeur de l’été mais d’une importance capitale sur le plan de l’évolution des mentalités et de l’idéologie politique française. Ce texte marque une inflexion profonde de la conception française de l’immigration. Jusqu’alors, celle-ci était fondée sur la distinction entre l’immigration régulière et l’immigration illégale. La première, conforme à la loi, était destinée par exemple à accueillir des travailleurs dont la France peut avoir besoin, à former des étudiants dans l’intérêt de la France ou du pays d’origine, ou bien à assurer le principe d’unité familiale. Elle était évaluée à environ 200 000 personnes par an – ce qui est considérable dans un pays dévasté par le chômage. En revanche, les migrants en situation irrégulière, entrés ou séjournant en infraction avec la loi, devaient impérativement repartir dans leur pays, volontairement ou par la contrainte. Tel était le principe. Cette différence, pour la première fois depuis que l’immigration est devenue un sujet politique au début des années 1980, est désormais officiellement condamnée par l’Etat. Le migrant en situation irrégulière n’a plus vocation à être reconduit dans son pays, mais à être accueilli en France et pris en charge par la puissance publique, au même titre qu’un étranger en situation régulière ou qu’un citoyen français en difficulté.

Communiqué du 1er août 2016 : «Créé le 25 février dernier à l’initiative de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, et d’Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, le comité de suivi du plan de mise à l’abri des migrants sans-abri s’est à nouveau réuni mardi 26 juillet 2016. Présidée par Emmanuelle Cosse, en présence de représentants du Ministère de l’Intérieur, du Ministère de la Famille, de l’Enfance et des Droits des Femmes et de la Préfecture du Pas- de-Calais, cette séance a rassemblé une trentaine d’associations engagées dans l’accompagnement des migrants. Les pouvoirs publics ont tenu à saluer leur travail et leur mobilisation pour faire face à cette crise migratoire sans précédent. A cette occasion, le ministère de l’Intérieur et le ministère du Logement et de l’Habitat durable ont présenté aux associations la Charte de fonctionnement des Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO). Répondant à un souhait partagé de l’Etat et des acteurs associatifs, et rédigée au terme de plusieurs semaines de dialogue avec les opérateurs des CAO, cette charte édicte des règles claires de fonctionnement et décrit les principales prestations délivrées aux migrants sans-abri qui y sont accueillis: conditions d’accueil et de localisation, taux d’encadrement, restauration, évaluation – juridique, sociale et médicale – de la situation des personnes accueillies et accompagnement adapté, sécurité, etc. La prise en charge en CAO doit ainsi permettre aux personnes migrantes sans-abri de bénéficier d’un temps de répit et d’engager, si elles le souhaitent, une démarche de demande d’asile. Elle leur permet également d’avoir accès à une offre de soins adaptée et d’être orientées rapidement vers des structures qui correspondent à leur situation (CADA pour les demandeurs d’asile, etc.). Depuis le 27 octobre dernier, 148 Centres d’accueil et d’orientation ont été ouverts sur l’ensemble du territoire national pour un total de près de 2000 places qui ont permis de mettre l’abri plus de 4700 personnes dans des délais très resserrés.»

Ce communiqué enterre donc de fait toute notion d’immigration irrégulière. Il abolit le clivage entre légalité et illégalité en matière d’immigration. Il va dans le sens de la loi du 6 mars 2016, dont les dispositions reviennent à rendre très difficiles l’application des mesures d’éloignement. Il proclame que la France a le devoir d’accueillir et de prendre en charge tout étranger sur son territoire, qu’il soit autorisé à entrer et à séjourner ou qu’il ne le soit pas. De facto, le principe ainsi proclamé abroge l’idée de frontière ou de respect du droit de l’entrée et de séjour. Les associations humanitaires, les idéologues, les partisans de la liberté totale d’immigrer en rêvaient depuis au moins quarante ans. M. Cazeneuve et Mme Cosse l’ont fait. La question est de savoir quel sera l’ampleur de l’appel d’air que cette transformation profonde de tous les fondements de la politique d’immigration française est susceptible provoquer à terme. Le communiqué annonce une France ouverte, qui n’éloigne plus ses migrants illégaux mais au contraire les accueille. Le potentiel d’émigration est infini: des centaines de millions de personnes déshéritées et désœuvrées, dans ce monde en ébullition, ne songent qu’à trouver un point d’accueil. Le gouvernement, par ce communiqué officiel, leur ouvre les portes de la maison. Reste à savoir si la France, qui compte cinq millions de chômeurs, de gigantesques problèmes de logement, des centaines de milliers de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, un millier de cités sensibles dévastées par la violence, l’exclusion, le communautarisme, l’islamisme radical, si cette France a les moyens de ce grand appel généreux. Mais pour M. Cazeneuve et Mme Cosse, c’est une autre affaire. Et ce n’est visiblement pas la leur.

Islamisation. Messe en arabe mais pas de prêches en latin

Afficher l'image d'origine

 

Le Dupont de Hergé est plus fort que le Roquefort…

La vision lucide de Hergé sur les musulmans…dénoncée comme vicieuse et agressive envers le Prophète…

A la suite de l’égorgement du père Hamel par des terroristes musulmans les chefs de l’église catholique et les chefs musulmans ont décidé de s’inviter mutuellement à célébrer ensemble des messes partiellement en arabe dans toutes les églises de France dont à Paris la cathédrale Notre-Dame et l’église Saint-Paul.

Pourquoi appartiendrait-il plus aux églises de France de parler le langage de la terreur qu’aux pratiquants du langage de la terreur de parler non seulement français mais en hommage au père Hamel de faire leur prêche en latin ?

Le Vatican mène depuis très longtemps une politique pro-musulmane, notamment par l’intermédiaire de son bras armé, l’ordre de Malte qui, au Moyen-Orient ne connait que « La terre sainte » et ignore Israël. Il s’agit de jouer les musulmans contre les juifs afin de garder le contrôle de sa raison de vivre, la Terre sainte et, en particulier, Jérusalem. L’amitié catholique-musulmane n’est donc pas une surprise et les cultes annoncés pour dimanche ne sont qu’une mystification de plus.

Une fois de plus, des institutions françaises se mettent à la portée de nos gentils musulmans.

Certaines écoles offraient déjà des enseignements en arabe à des enfants ne maîtrisant pas le français quand la ministre de l’Education propose de les généraliser.

L’église invite les musulmans alors que, contrairement aux mosquées, elles sont ouvertes à toutes et tous. Autrefois, les églises et les chapelles étaient ouvertes en permanence mais ayant été victimes de profanations, de vols et de saccages (auxquels certains musulmans ne sont pas étrangers) les responsables des lieux ont du restreindre ces ouvertures à l’horaire des messes, ce dont Kermiche a su profiter. Il était du coin, il avait fait des repérages et retenu l’heureux hasard qui faisait coïncider ses heures de sortie autorisées avec l’horaire des messes.

Depuis des années, nous décidons d’accommodements raisonnables au nom de nos valeurs sans prendre en considération les résultats. Au contraire, les relations avec les musulmans vivant en France empirent tant au niveau du quotidien que par les attentats et projets d’attentas décidés au nom d’Allah. Pourtant, les attentats musulmans ne font qu’augmenter en nombre et croître en horreur.

Dazns mon adolescence j’ai connu l’oecuménisme entre catholiques et protestants. J’étais trop jeune pour en faire une évaluation politique mais en pratique, cela fonctionnait très bien malgré la haine ancestrale des Huguenots contre les catholiques avec les souvenirs sanglants des guerres de religion. Dans ma famille laïque et anticléricale, si nous usions de mots fermes et violents contre le Vatican, il ne serait jamais venu à l’idée des enfants de différentes confessions de se battre, a fortiori de tuer, pour leurs convictions religieuses.

Cette opération entre catholiques et musulmans me semble plus relever de politique que d’amour et de paix. Elle ne changera rien à la haine que les musulmans vouent aux non musulmans et ne bridera en rien leur volonté de djihad, un devoir auquel ils croient bien plus qu’à l’œcuménisme.

La Connectrice qui déplore l’hypocrisie du Vatican et celle des musulmans

Ces « imbéciles » de la République qui arborent le drapeau tricolore

"Le crayon guidant le peuple" , une des photos emblématiques des attentats à Charlie Hebdo. Le drapeau bleu-blanc-rouge y tient bonne place
.

Le crayon guidant le peuple » , une des photos emblématiques des attentats à Charlie Hebdo. Le drapeau bleu-blanc-rouge y tient bonne place . | Stephane Mahe – Reuters

"On ne se sent en rien complice du Front national quand on sort un drapeau place de la République ou devant le Bataclan" explique l'historien Bernard Richard.

On ne se sent en rien complice du Front national quand on sort un drapeau place de la République ou devant le Bataclan » explique l’historien Bernard Richard. | Charles Platiau – Reuters
source photos ci-dessus http://www.ouest-france.fr/attentats-paris/attentats-paris-le-drapeau-francais-reprend-des-couleurs-3869678

Hier matin, j’ai entendu sur RMC un auditeur qualifier d’imbéciles les gens qui pavoisaient France depuis les attentats. Je fais partie de ces imbéciles. Non seulement je pavoise depuis le 13 novembre mais je distribue des drapeaux tricolores « tous unis derrière l’adversité ».

Le discours de l’homme politiquement correct était émaillé des mots sacrés officiels : padamalgam, idées nauséabondes, populisme, nationalisme, fachosphère, vivre ensemble, métissage, multiculturalisme, etc.

S’il y a bien quelques chose qui n’est pas idéologique, c’est bien le drapeau national. Alors que le monde entier arbore ce symbole depuis les attentats, les Français eux, en ont honte. Cette honte est le complément indissociable de la haine des insurgés musulmans à chaque prétexte comme très récemment le décès malencontreux pour crise cardiaque d’un homme très malade,  le repris de justice Adama Traoré , durant son interpellation pour rébellion et outrage à la force publique. Adama qui avait connu la prison, voulait empêcher l’arrestation de son frère Baguy que le parquet de Pontoise voulait auditionner pour extorsion de fonds et agression à domicile.

La réaction de l’oumma islamiya a été d’attaquer le commissariat, la mairie, une école, les équipements municipaux en mettant le feu aux poubelles et leurs voisins en incendiant le maximum de voitures. Les délinquants et criminels musulmans qui constitueraient 60% des détenus dans les prisons de France, d’après Jack Lang, s’attaquent systématiquement aux symboles de la République chaque fois qu’ils sont pris la main dans le sac. Qu’on se le dise, ils sont ici chez eux et le prouvent en cultivant des zones de non droit. Ils font fuir la police, les pompiers, les médecins pour mener à bien leurs petits et grands trafics d’objets volés, de drogues, d’armes, de femmes. En même temps ils obéissent aux ordres de l’Etat islamique qui sème à dessein le chaos matériel et moral afin de recueillir la France impuissante dans son projet de califat.

Alors non, les gens qui arborent le drapeau français en hommage aux valeurs de la République, comme un appel à rallier toutes celles et ceux qui aiment la France, ensemble derrière le drapeau national, ces gens sont bien moins que des imbéciles, ce sont des gens lucides, dignes et supérieurement intelligents pour avoir compris que seule l’unité derrière les symboles de la République pourrait sauver la France.

La Connectrice et son drapeau tricolore qui flotte au vent de Paris

Débat futile. Le terroriste de Nice, un djihadiste, un loup solitaire, un déséquilibré, un radicalisé express ?

J’entends dans les médias d’éminents experts débattent avec conviction de la catégorie à laquelle appartiendrait le criminel de Nice sans jamais prononcer les mots musulman, Islam ou Coran. Cette pudeur idéologique est d’autant plus surprenante pour des gens qui ont fréquenté les universités qu’il y a un point commun entre tous les terroristes, sans exception, qui ont endeuillé la France depuis plus d’un an.

Un djihadiste, n’est-ce-pas un soldat d’Allah qui tue en hurlant Allah Akbar ?

Le loup solitaire existe-t-il en dehors des fantasmes bien pensants des chantre du déni quand on sait que l’Etat islamique et ses semblables inondent les réseaux d’appels à la destruction du monde non musulman pour la réalisation de califats urbi et orbi, qu’ils donnent des conseils précis pour faire du terrorisme do it yourself, qu’il encourage les musulmans à massacrer le plus grand nombre de koufars et à semer le désordre et la dissension pour créer le chaos qui déstabilisera les nations mécréantes et qu’il leur promet le paradis, le pardon,70 vierges et la médaille du martyr. L’Etat islamique a su recruter d’excellents communicants pour une propagande digne de l’Allemagne d’Hitler, de l’Union soviétique de Staline, de la Chine de Mao, de L’Oréal ou du PSG.

Jusqu’à ce jour ne disait-on pas de tout terroriste qu’il était un déséquilibré, qu’il ne savait pas ce qu’il faisait, qu’il était irresponsable ? Son passage à l’acte était qualifié de folie meurtrière sauf que ces soit-disant déséquilibrés ne tuent pas n’importe qui. Ils ne foncent pas en voiture bélier sur les prieurs de rue ni contre les mosquées. Ils discernent parfaitement l’objet de leur crime. La qualification de « déséquilibré » est un bon argument pour la défense des criminels afin qu’ils puissent échapper pour manque de discernement à la sanction qu’ils méritent. Le monstre de Nice a été défendu post-mortem par son papa qui a révélé qu’il avait fait une « dépression » et avait du être suivi par un psychiatre.

Radicalisé express, ce qui a été affirmé et répété maintes fois par le ministre de l’Intérieur signifie que ses services ne possédaient aucun indice permettant de le repérer pour le neutraliser. Or plus l’enquête avance, nous apprenons que cet homme avait envoyé de nombreux signaux qui auraient permis de l’avoir à l’œil : musulman+absence du père+violences conjugales+violences+délinquance+consommation intensive de drogues+fréquentation du milieu de la prostitution et de la drogue+Tunisien (la Tunisie étant le plus gros fournisseur de djihadistes à Daech). Ça fait quand même un sacré paquets d’indices mais s’il n’y a personne pour les rassembler et analyser l’ensemble on ne peut qu’être en colère contre les services de renseignement et de surveillance du sieur Cazeneuve.

La radicalisation de Bouhlel n’est pas tombée du ciel du jour au lendemain et il aurait seulement suffit de le vouloir pour que ses objectifs crèvent les yeux. En cas de doute, il aurait suffit de suivre les étapes de sa débauche, de son repentir et de sa rédemption. On ne se serait alors pas étonné d’observer que ce débauché se laissait pousser la barbe, qu’il tenait des propos favorables à l’Etat islamique, qu’il remboursait ses dettes tout en se rapprochant de musulmans intégristes.

Rien n’est vrai, tout est permis. Ibn al-Sabbah., le « Vieux de la Montagne » qui semait la terreur au 12ème siècle en Perse et autour.

Le plus inquiétant est que tandis que notre élite discute de la définition du terroriste des milliers de Bouhlel mûrissent tranquillement derrière leur ordinateur en se gavant de scènes d’horreur, de prêches fanatiques, de promesses de plaisirs et de gloire tout en s’abrutissant de haschich comme les ismaéliens haschischins d’Alamut le faisaient pour agir les horreurs du grand terroriste Ibn al-Sabbah.  Oui, je sais, les Ismaéliens étaient une secte chiite et Daech serait plutôt sunnite mais à ce niveau de barbarie au nom d’Allah est-ce que ça fait vraiment une différence ?

La Connectrice qui est lasse des discours fumeux, de la langue de bois, des bisbilles politiques et qui s’intéresse surtout aux véritables solutions.

La réserve opérationnelle. Un plan Cadet Rousselle ?

Cadet Rousselle a trois maisons, qui n’ont ni poutres ni chevrons…

Après attentats, exécutions et décapitation, le président Hollande et le ministre de l’Intérieur Cazeneuve annoncent au brave peuple de France terrorisé après le carnage de Nice du 14 juillet qu’ils ont trouvé la solution imparable : la réserve opérationnelle.

Dans la foulée nous apprenons que les réservistes actuels n’ont jamais été appelés depuis plusieurs années, qu’il existe des dizaines d’unités opérationnelles dépendant de différents ministères et, cerise sur le désastre qu’il faudra au moins une année avant que les citoyens qui s’inscrivent aujourd’hui comme volontaires soient opérationnels : recrutement, vérifications, formation, examens et le plus difficile pour l’administration, l’affectation à un corps (poste, unité, fonction, etc.)

Autrement dit les soldats de métier de l’opération sentinelle ne pourront pas être affectés opex (opérations extérieures) ou opint (opérations intérieures) à des missions urgentes avant juillet 2017, au mieux, faute de remplaçants.

Cette organisation dont la désorganisation comptait se dissimuler derrière des annonces tonitruantes révèle l’incompétence de nos dirigeants, pour celles et ceux qui leur feraient encore confiance. Il me semble difficile de faire confiance aux responsables de notre sécurité, du Président au sergent après les sanglants attentats récents.

Oui, je sais, nos protecteurs de métier auraient jugulé plusieurs tentatives d’attentat. C’est bien mais peut mieux faire. Mieux faire c’est empêcher qu’il y ait un seul attentat de plus sur notre sol. Il est indécent d’entendre les Cazeneuve, Valls et cie nous expliquer que nous devons nous attendre encore à de terribles attentats, que ce serait inévitable et qu’on ne peut pas mettre un flic derrière chaque citoyen. Ce serait en cultivant leur com, en faisant des effets d’annonce, en plaçant des cautères sur leur jambe de bois, en s’accusant les uns les autres qu’ils espèrent nous rassurer, nous donner foi en l’avenir, donner aux patrons l’envie d’embaucher et aux employés l’envie de travailler ?

1-L’opération sentinelle n’aurait pas pour but de nous protéger mais de nous rassurer. Qui et quoi nous protège à part nous-mêmes et nos astuces personnelles ?

2-L’état d’urgence n’a d’urgent que le nom puisqu’il n’a pas été accompagné de mesures efficaces, la preuve étant qu’on nous annonce qu’il va être renforcé « sérieusement »

3-Il a fallu attendre des centaines de morts et de blessés en moins d’un an dans des attentats terroristes pour qu’on nous parle de Garde nationale, du rappel de réservistes opérationnels et de la formation de nouveaux réservistes.

4-Beaucoup de citoyennes et de citoyens se sont inscrits sur les listes de réservistes suite aux appels lancés par Hollande et Cazeneuve, sous le coup de l’émotion du drame du 14 juillet. Ne risque-t-on pas de les perdre pour la cause si les annonces ne sont pas suivies d’effet, s’il n’y a personne pour répondre individuellement à chaque demande d’engagement, s’il n’y a pas d’infrastructure déjà prête à les prendre en charge, si le chemin jusqu’à l’intégration dans un corps de réservistes opérationnels prendra au moins une année ?

5-Comment se fait-il que les instances de gestion des réservistes soient aussi inefficaces, qu’elles soient aussi dispersées et que rien n’ait été prévu pour les réservistes déjà opérationnels qui n’ont jamais reçu de réponse à leur demande de mobilisation ?

6-Quelles dispositions sont prises pour que la gendarmerie puisse gérer des nouvelles recrues sans expérience de l’armée, du maintien de l’ordre et des réglés militaires ?

En effet, il existe plusieurs sortes de réservistes : des anciens militaires, des militaires dégagés de leurs obligations, des anciens gendarmes qui ont une expérience militaire mais aussi vous ou moi sans aucune expérience du maintien de l’ordre public qui propose ses services quelques jours par semaine, mois ou année pour participer à la sécurité du pays.

Conclusion

Je crains que l’appel aux réservistes ne soit qu’un pauvre leurre et que l’Etat ne soit absolument pas efficace pour nous protéger, nous peuple de France et étrangers amoureux de la France, contre les attentats terroristes organisés ou bricolés y compris la guerre des couteaux et des haches comme en Israël et hier en Allemagne par un demandeur d’asile afghan de 17 ans.

Nous ne pouvons compter que sur nos propres forces, famille, amis, voisins, connaissances, se préparer à toute éventualité, échanger sur les pratiques de protection individuelle, ne pas s’exposer dans des lieux à risques, inventer des combines et veiller les uns sur les autres en se prévenant mutuellement de faits et individus suspects.

Source infos : différentes radios comme France Inter, Europe1, radio BFM, Sudradio, etc.

 

Un homme seul fait des centaines de victimes. Des dizaines de milliers de policiers et militaires sont impuissants.

Tout le monde aura remarqué qu’un musulman seul soutenu par toute l’oumma islamiya a fait des centaines de victimes dont une centaine de morts et plus de 200 blessés dont 55 très grièvement, leur vie étant suspendue à un fil.

Par contre, des dizaines de milliers de policiers et de militaires ont prouvé leur impuissance à nous protéger. Leurs arguments sont inquiétants et il serait utile de confier notre sécurité et notre défense à des femmes qui sont souvent plus pragmatiques quand elles n’imitent pas les mâles dans leurs intérêts et ambition personnels.

Ils sont forts ces musulmans et j’imagine que les kalachnikovs ont pété de toutes leurs flammes dans l’air des dictature musulmanes et que le champagne a coulé à flots chez leurs soutiens financiers et moraux tandis que les femmes poussaient des youyous de joie comme dans la bande de Gaza le 11/09.(cette dernière vidéo a disparu…)

Ils sont impuissants ces hommes chargés de nous protéger. Leurs explications sont dérisoires et inquiétantes.

Un leit-motiv : nous manquons d’hommes

A entendre nos dirigeants civils et militaires, on ne peut pas mettre un flic derrière chaque français ou personne vivant en France avec ou sans titre car nous manquons d’effectifs. Il faudrait recruter selon les syndicalistes ou sous-traiter la protection selon les entrepreneurs et les partisans du désengagement de l’Etat.

Quand j’appelle le commissariat pour un problème d’ordre public, la réponse est toujours la même : nous ne pouvons pas être partout. Pourtant le tunisien de Nice a massacré à lui-seul toutes une foule même s’il a pu être aidé dans l’organisation de son attentat, ce que nous ignorons à ce jour.

Nous sommes un Etat de droit

Le Français est viscéralement contre le flicage et le signalement des crimes et délits qu’il dénomme délation avec une moue de dégoût, en référence à la livraison des juifs et résistants pendant l’occupation allemande. Mais par ailleurs ce gentil anar soutient la cause des lanceurs d’alerte. Par contre il déteste l’autosurveillance comme le Neighborhood watch  des britanniques qui signale la vigilance des voisins aux éventuels prédateurs.Le résultat de ces contradictions est l’impuissance qui profite précisément aux prédateurs dont les ténors sont les premiers à ostraciser toute pratique d’alerte au nom l’Etat de droit. Faut quand même pas blesser notre démocratie qui, entre nous, n’a plus de démocratique que le nom quand on entend les ennemis de la République comme Tarik Ramadan ou autres Indigènes de la République nous donner des leçons en détournant le sens de nos valeurs républicaines à leur profit malveillant.

La collaboration avec la police impossible

Comme on le verra ci-dessous, les britanniques n’ont pas de complexes pour organiser légalement la surveillance de voisinage en lien direct avec la police locale. S’ils l’ont fait, nous pourrions le faire aussi sauf que la police n’est pas formée à collaborer avec les citoyens, bien au contraire d’après mon expérience personnelle.

Il y a quelques mois, peu après les attentats du 13 novembre, j’avais été intriguée par un local de dépôt et réception de colis. Le local n’étant pas ouvert aux horaires indiqués, j’ai demandé aux boutiques voisines où on m’a répondu avec agacement qu’on ne savait pas ce que ces gens faisaient, qu’ils ouvraient n’importe quand. Finalement j’ai trouvé la boutique ouverte un soir. Sur le seuil 4 ou 5 noirs discutaient. A l’intérieur, un noir mangeait sur le comptoir à côté du réceptionniste arabe et des noirs et des arabes stationnaient dans cette toute petite boutique. J’ai trouvé ce rassemblement bizarre et comme nous étions juste après le 13 novembre, j’ai pensé bien faire en signalant cette bizarrerie sans toutefois accuser puisque je n’avais aucun éléments pour le faire. La policière qui a reçu mon appel a été agressive dès mes premiers mots : et alors ils ont bien le droit de se réunir et manger dans leur boutique, ils font ce qu’ils veulent…c’est pas parce qu’ils sont noirs et arabes…ils vous ont agressée ? J’ai cru déceler chez cette femme un accent maghrébin et je l’ai remercier de son attention pour raccrocher poliment. Vous imaginez bien que je ne ferai plus de signalement et mes connaissances du 19ème pensent de même ayant eu des expériences semblables.

Je dirai à la décharge de ces policiers qu’ils sont quotidiennement missionnés pour des actions précises ordonnées au commissaire chaque matin par le préfet. S’ils ont pour mission le lundi de vérifier les permis automobiles, ils ne s’occuperont de rien d’autre même si un automobiliste grille un feu rouge sous leurs yeux, ce dont j’ai été témoin.

Quand  ma chienne joue sous mes yeux avec des gamins de la rue en majorité musulmans noirs et arabes, il arrive que de rares îlotiers viennent me demander si tout va bien ! A ceux qui me jugent raciste, que pensez vous de cette intervention ciblée et inutile des flics ?

La surveillance de voisinage n’est pas dans nos mœurs

La conséquence de l’impossibilité des citoyens à collaborer avec la police comme c’est le cas notamment au Royaume-Uni, rend les signalement impossibles, ce qui obère notre sécurité et nous prive d’une disposition pourtant simple et à la portée de tout le monde.

Non seulement le Neighborhood Watch est encouragé mais ses membres ont un statut légal et la police recrute des capitaines de quartier pour la surveillance de voisinage.

Les citoyens sont invités à signaler personnes et activités suspectes. Veilleurs et policiers sont formés à cette activité officielle et j’imagine que cet encadrement évite les abus. Les abus, c’est précisément ce qui est invoqué par nombre de français, ce qui explique en partie pourquoi les abus d’enfants, les violences conjugales, la maltraitance de personnes âgées, le harcèlement sexuel, le pillage de chantiers, la détérioration de biens publics, le trafic de drogues et le recel sont rarement dénoncés. On évite ces signalement par peur de représailles sachant que la police ne nous protégera pas et que la Justice mettra un temps fou à juger, temps pendant lequel tout est possible à l’encontre du lanceur d’alerte.

Résultat de recherche d'images pour "neighborhood watch"

Notre meilleure défense est de veiller sur les uns les autres

Operation: Neighborhood Watch!

Le film : des ados s’assurent en le surveillant que le nouveau médecin du quartier n’est pas le gardien d’un horrible monstre.

Neighborhood Watch

Résidents neighborhood watch et policiers travaillent en collaboration 

Nous signalons toutes les personnes et activités suspectes. Le bureau du sheriff recrute.

Ridicules stratégies de sécurité et de défense annoncées

Les mesures de protection annoncées ne sont pas rassurantes. Il s’agirait pour éradiquer le terrorisme d’agir militairement dans le Sahel, au Moyen-Orient et sur le territoire français.

-de terribles attentats commis pendant l’Etat d’urgence. A quoi sert-il de le prolonger ?

-Une lenteur criminelle à unifier les forces de police et de Défense quand ils semble évident que leur collaboration réelle leur donnerait de l’efficacité

-L’annonce de redéploiements « à la source » en Afrique, au Sahel et au Moyen-Orient, présence militaire qui a démontrer son impuissance depuis plusieurs années

-Opération sentinelle revisitée, les militaires professionnels qui l’assurent actuellement seraient remplacés par des réservistes. Bienvenue au massacre de militaires un peu rouillés après celui de certains militaires en sentinelle devant des lieux stratégiques.

-Eviter la radicalisation des détenus. Là aussi depuis le temps qu’on en cause après la publication d’analyses brillantes et convaincantes, toujours rien n’est fait.

-On attend toujours la fermeture des mosquées salafistes prêchant la haine et celles des salles de prière clandestines. Travail difficile puisque de nombreux hadiths et sourates du Coran prêchent la haine des mécréants, des juifs, des apostats, des chrétiens, des homosexuels et que certains imams recommandent aux maris de battre leur femme.

-Le terroriste de Nice possédait un permis de séjour de dix ans mais avait été condamné pour vol et violences dont 6 mois avec sursis. N’aurait-il pas du être expulsé ? A quoi sert un permis de séjour si on l’accorde et le maintient sans conditions ? J’ai toujours pensé qu’une solution pour le maintien de l’ordre public et de notre sécurité serait d’accorder des visas de séjour sous la condition expresse de respecter les lois de la République et que le visa devrait être annulé à tout manquement. C’est autrement plus simple, trop simple sans doute, que la déchéance de la nationalité …

LahouaijeBoulel2

-La plupart, sinon la totalité des terroristes identifiés ont fait leurs armes dans la délinquance, est-il impossible surveiller les musulmans délinquants d’une manière ou d’une autre ?

-Tous ces hommes chargés de notre sécurité et de notre défense ont prouvé leur impuissance à accomplir leur mission, les femmes ne feraient-elles pas mieux ? Pourquoi sont-elles absentes de ces fonctions alors qu’elles sont présentes, faiblement mais présentes quand même, dans la police et l’armée ?

La Connectrice

 

 

 

 

Euro 2016 ? Rien à foot !

Publié le

Violence dans les stades

http://www.presse-dz.com/caricatures-algerie/violence-dans-les-stades

Je n’aime ni le foot, ni les footballeurs, ni les supporteurs car c’est un truc de mecs qui conditionne leur comportement dans la vie publique et privée. Mais en ce moment il est difficile d’échapper à cette propagande virile qui semble être la chose la plus importante  et bénéfique que la France ait connu depuis des années.

L’expression du poéte latin Juvénal Panem et Circenses (du pain et des jeux de cirque) n’a jamais été autant d’actualité avec le PS qui, incapable de tenir ses promesses, incite le peuple à faire la fête afin de noyer ses problèmes dans l’alcool, les drogues et le vacarme.

A Paris, la fête est obligatoire : parcs ouverts toute la nuit, célébration du Ramadan à l’Hôtel de ville, nuit blanche, fête de la musique, Gay Pride, Paris plage, Techno-parade, etc.

Hier soir, 90 000 personnes étaient réunies sous la Tour Eiffel autour  de David Guetta pour le concert d’inauguration de l’Euro 2016.  « Seulement » 6 personnes ont été interpellées  pour  état d’ébriété, consommation de produits illicites ou port d’armes prohibées. Des classiques des rassemblements selon la préfecture de police. A qui fera-t-on croire qu’il n’y aurait eu que 6 infractions pour 90 000 fêtards ? La police trie ce qui l’arrange entre interpellation, arrestation, rappel à l’ordre, contrôle, intervention et délinquance, tout une gamme d’actions de police qui sont statistiquement ventilées selon les objectifs de la Préfecture, en l’occurrence c’est Tout va très bien Madame la marquise.  (chanson qui dénonce la passivité de la France face à la perspective de la seconde guerre mondiale …)

Le mâle cherche la confrontation avec la civilisation représentée par les « bourgeois », les bâtiments publics, les banques, le mobiliser urbain et toute représentation de l’Etat. Le foot a ses brutes spécifiques, les hooligans qui ressemblent à tous les insurgés, les casseurs, les racailles, les émeutiers et les délinquants. Dans tous les pays du monde, le foot est l’occasion de déchaînements de violence organisée ou spontanée. Les observateurs l’affirment, le foot est une occasion de se défouler contre tout bouc émissaire

Le racisme dans le football, c’est quelque chose qui existe depuis des années. Ce n’est pas nouveau. Les gens se servent du stade comme d’un défouloir. Ils sont au milieu de la masse, totalement anonymes et ils se sentent plus forts. …En Italie, les gens font des cris de singe, des saluts nazis. En Corse, il y a pas plus tard qu’il y a deux mois, des supporters ont brandi une banderole sur laquelle était écrite : « le Qatar finance le terrorisme ». C’est partout pareil. http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1326798-video-des-supporters-racistes-de-chelsea-dans-le-metro-parisien-ca-ne-m-etonne-pas.html

Depuis des années que ça dure la prévention reste impuissante. Est-ce délibéré pour distraire le gogo ?

J’avais été particulièrement marquée par le drame du Heysel, en Belgique, 39 morts et 454 blessés : Il eut lieu à l’occasion de la finale de Coupe d’Europe des clubs champions 1984-1985 entre le Liverpool Football Club et la Juventus Football Club. Des grilles de séparation et un muret s’effondrèrent sous la pression et le poids de supporters, faisant 39 morts et plus de 454 blessés.

En 1998, le gendarme Nivel avait été très gravement blessé par des hooligans allemands  : Daniel Nivel, 61 ans, avait été attaqué par un groupe de hooligans allemands le 21 juin 1998 près du stade Félix-Bollaert à Lens le jour de la rencontre Allemagne-Yougoslavie. Roué  de coups de poing et de coups de pied, frappé avec son lance-grenades, le maréchal des logis-chef était resté dans le coma pendant 44 jours. Aujourd’hui, il n’a plus l’usage de l’un de ses yeux et s’exprime toujours avec difficultés. Après son agression, il avait été promu adjudant mais n’avait jamais pu reprendre son service.

En novembre 2013, les Algériens envahissaient le métro et bloquaient la station Barbés à l’occasion du match Algérie-Burkina Faso.

Brésil : A quelques mois de la coupe du monde, une violence extrême entre supporters de foot

Brésil : bagarre entre supporters en 2013

Des affrontements entre supporters stéphanois et niçois avaient marqué le match Nice-Saint-Etienne, le 24 novembre 2013, à Nice (Alpes-Maritimes).

rencontre de Ligue 1 de football entre Nice et Saint-Etienne, le 24 novembre 2013

Violences foot : le PCF pour des états généraux du supportérisme (Nicolas Bonnet)

Le PSG et Fly Emirates n’adoucissent pas les mœurs, ici au Trocadéro en 2013 http://www.pcf.fr/sujets/356

2 morts et 51 blessés dans des affrontements entre supporters de foot à Casablanca le 1902/2016

Samedi soir, des bagarres entre supporters de pays en lice ont fait des bless&s comme c’est souvent le cas à l’occasion des match de foot. Ce matin dix personnes était en garde à vue à Marseille : Samedi après-midi et dans la nuit, des centaines de supporters anglais et russes se sont affrontés à coups de barre de fer, de coups de poings et de jets de bouteille. Le bilan est lourd avec 35 blessés, dont un Anglais encore entre la vie et la mort.

Images ici

Dans les entreprises, les hommes majoritaires parmi les cadres supérieurs, directeurs et PDG se comportent comme des footballeurs dont ils ont adopté le vocabulaire. Ils feintent, bottent en touche, provoquent pour déstabiliser la ou le subordonné, distribuent des cartons rouges, banc de touche, déclarer forfait, match nul, pénalty, tacle, surface de réparation, etc.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 358 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :