Flux RSS

Gestion des commentaires


L’avis des lectrices et des lecteurs m’intéresse s’il apporte des opinions personnelles, des arguments documentés, des informations, des témoignages personnels et des exemples concrets.

Les commentaires sont les bienvenus s’ils respectent les conditions suivantes :

-pas d’insultes

-pas d’attaques ad hominem

-pas de règlements de compte

-pertinents par rapport aux articles concernés

-pas de copier-coller sans sources et références

-pas de discours, de profession de foi, de déclaration de principe, de discussions trop longues

J’accepte les opinions différentes de celles que j’exprime à condition qu’elles soient formulées civilement, poliment et qu’elles soient argumentées de manière à éclairer le sujet commenté.

Lundi 9 janvier 2012

L’année ne commence pas très bien, je me vois obligée de modérer, c’est à dire de donner une autorisation ou censurer les commentaires suite au harcèlement de certains internautes insultants, grossiers, agressif, obtus, invasifs et totalement ignorants de la nétiquette.

Ces personnes peu fréquentables, méchantes et désagréables voire menaçantes, se permettent de venir donner des leçons et dicter sa conduite à une blogueuse qui leur offre gratuitement de la lecture et une plate forme d’échange sans autre gratification pour elle-même que le plaisir de l’échange.

Ces grossières personnes voudraient ainsi profiter gratuitement et sans s’impliquer de mon blog pour y déverser leurs haines en toute bonne conscience. Ils oublient qu’une blogueuse est maîtresse chez elle, qu’elle écrit ce qu’elle veut comme elle veut et le peut, que c’est elle qui commande et que si son style ne plait pas, ces internautes mécontents peuvent aller ailleurs, au Qatar ou dans une autre dictature islamique.

"

  1. Bonjour à vous,
    En découvrant un peu plus votre blog, je comprends mieux votre position, qui se trouve être quelque chose que je devine « fort », en rapport du sujet qui m’a amené à faire un premier commentaire.
    Votre recommandation pour la gestion des commentaires est tout à fait adapté, jusqu’à la dernière ligne et plus particulièrement les huit derniers mots où je suis resté scotché. On se demande comment ces huit derniers mots ont pu être promu en point d’orgue, comme on le ferait dans une partition musicale.
    J’ai bien compris, dans votre réaction à mon premier commentaire qu’il s’agissait d’une forme de combat, alimenté de plusieurs sources d’informations et de captage d’opinions de façon diverse.
    Vous écrivez très bien. Votre belle écriture et grande aisance dans l’usage des mots m’a arrêté sur votre blog.
    Chacun est bien entendu libre de ses opinions et un blog est effectivement, comme un réseau routier, où chacun est libre de circuler, en empruntant le chemin, dans le sens qu’il souhaite.
    De la même façon que sur la route, notre façon de circuler est influencée inévitablement par le comportement routier des autres personnes, il en va de même de la pensée.
    Nos idées, notre façon de les exprimer, la force avec laquelle nous les exprimons influencerons inévitablement d’autres personnes, dans un sens ou dans l’autre, en provoquant interrogations, réflexion, adhésions, rejets, … et bien d’autres réactions dont nous ne sommes pas nécessairement toujours conscients.
    C’est l’un des objectifs de s’exprimer, au delà du fait de se faire comprendre.
    D’où l’importance et la responsabilité de véhiculer des messages propices à l’apaisement et à la réconciliation entre les êtres.
    Bien entendu que l’indignation et la dénonciation sont des réactions nécessaires et salvatrices.
    L’histoire montre systématiquement des issues tragiques, au règlement de différents entre les hommes,lorsque la méthodologie d’identification de ceux qui posaient problèmes, consistait en la désignation de groupes, caractérisés par des origines ethniques, religieuses ou géographiques.
    Bonne journée.

    J'aime

    Répondre
    • Ludivin,

      Je ne comprends pas très bien le sens général de vos propos mais pour ce qui est de votre dernier paragraphe, sachez que je n’ai aucun a priori contre les individus considérant que chaque personne est une planète à découvrir.
      Si je suis amenée à désigner certains groupes, c’est parce qu’ils m’agressent, qu’ils sèment le trouble et le désordre, qu’ils refusent les lois de la République, qu’ils refusent nos traditions us et coutumes, qu’ils bafouent le combat des femmes pour leurs libertés et leurs droits et qu’ils imposent leur propre culture par la terreur et les rapports de force.

      Je fais partie de tous ces patriotes (un très vilain mot il n’y a pas si longtemps) de plus en plus nombreux qui sont affectés par toutes sortes de bouleversements imposés par la menace ou la dictature des pouvoirs en place depuis des décades (UMPS) : Non à l’Europe non écouté, immigration non régulée dont le regroupement familial, dette non réclamée de certains pays vis à vis de la sécurité sociale qui a des conséquences désastreuses sur les Français qui sont de plus en plus nombreux à renoncer aux soins, impôts et taxes de plus en plus lourds pour les classes moyennes et les retraités, passage en force du mariage pour couples de même sexe pour préparer la légalisation des mères porteuses, manipulations sordides quand on annonce le déremboursement des lunettes et lentilles pour justifier leur remboursement ridicule alors que prés d’un Français sur deux en porte, laxisme de la justice vis à vis des délinquants et des criminels pour cultiver l’insécurité et immobiliser le peuple dans la peur, arrestations et prolifération d’inculpations pour délit d’opinion anti gouvernementale, encourager le communautarisme pour monter les gens contre les autres afin de diviser pour régner, destruction de l’Education nationale pour faire baisser le niveau général d’instruction afin d’empêcher tous les jeunes d’avoir une chance de prendre l’ascenseur social et niveler le peuple par le bas, ne pas appliquer les lois contre les discriminations sexistes dans l’éducation, la formation, l’emploi et le travail afin d’inciter les femmes à « choisir » de rester à la maison afin de libérer des emplois pour les hommes, etc. La liste est longue qui fait que la France décline et que les Français sont de plus en plus malheureux, que un jeune diplomé sur deux quitte la France …

      Bonne journée

      LC

      J'aime

      Répondre
      • Bonjour et merci de votre réponse,

        Les faits sont là et mis à part les personnes qui se soustraient du monde vivant ou ne veulent pas entendre, tous les autres ont connaissance, suivant leur sensibilité et leur degré de perméabilité aux événements extérieurs, de tous ces problèmes qui empoisonnent la vie de bon nombre d’entre nous et qui peu faire douter de l’avenir, quant à l’évolution de notre société.
        De la même façon que bon nombre de personnes, je partage des constats, en vivant moi même des expériences, en partageant avec d’autres, en observant par des sources diverses.
        D’expérience, ce qui pousse à la radicalité et au dérapage, pour l’avoir ressenti, comme beaucoup d’autres, c’est l’expérience personnelle, lorsque le ciel vous tombe sur la tête, lorsque « cela vous arrive à vous ». Dans une situation comme celle là, on devient capable de tout et probablement même du pire, on peut même se mettre à avoir des pensées insensées, tellement les choses vous semblent injustes.
        Bien heureusement, nous avons une raison qui permet de modérer, autant que possible, les événements terribles vécus à chaud qui ont failli vous faire « glisser », tant dans les pensées, que dans les actes.

        Le plus grand danger qui nous guette n’est pas « Ceux que nous pensons être l’origine de nos maux » mais la désignation massive et caractérisée par des critères ethniques, religieux, géographiques et linguistiques de « Ceux que nous pensons être l’origine de nos maux ».

        Quoi qu’on en pense et quoi qu’on fasse, l’humain est fait de diversité et il faut bien faire avec ce constat. Sachant que nous vivons sur une seule et même Terre et que toute notion de mur ou muraille n’a plus vraiment de sens sur une planète devenue exiguë, deux grandes classes de solutions : Soit l’on vit ensemble et l’on essaye de composer, en usant de toutes les façons possibles pour cela. Soit l’on désigne « l’autre » comme indésirable et comme nous le montre l’histoire, on se fait la guerre sans autre conséquence que la malheur et le déchirement.

        L’histoire du bijoutier, comme elle se comprend et comme on peut le comprendre lui aussi. Ce qui s’est passé dans son corps et dans son âme est viscéral. Cela touche au plus profond de l’être. Les ressources nécessaires mobilisées, en de telles circonstances, sont gigantesques, quasiment surhumaine.
        Ce qui lui est arrivé est abominable et ce qui en a suivi est tout aussi abominable.
        L’abominable de l’un a engendré l’abominable de l’autre. Le résultat est là. Tout un chacun a une part en lui d’abominable qui peut se réveiller en des circonstances très particulières, C’est aussi cela le révélateur de cette histoire, comme bien d’autres, c’est que nous sommes tous porteurs de choses que nous ignorons qui peuvent se révéler dans des circonstances très particulières, en espérant que cela soit exceptionnel. C’est la réalité de l’âme humaine telle qu’elle est et il faut faire avec.
        Ce pauvre bijoutier, victime et en même temps, auteur d’un homicide est poursuivi, parce qu’il est normal qu’il soit poursuivi, s’agissant d’un homicide. Le contraire donnerait un signal d’exonération de poursuite dans des conditions particulières d’homicide à toute la société, ce qui est impensable quant aux conséquences.
        Compte tenu des circonstances très particulières, il semble évident que la justice ne pourra affliger à cet homme, qu’une sanction, elle aussi, très particulière et donc adaptée à ce contexte. On pourrait imaginer une peine avec sursis, autre chose de plus dur que cela serait ressenti comme injuste.

        Ce fait divers illustre bien notre fragilité en tant qu’humain et permet de se poser cinq minutes pour réfléchir à ce que nous voulons comme société.

        Bonne journée.

        J'aime

        Répondre
  2. Bonjour, je viens de lire vos articles concernant les tutelles, intéressants.
    Ma mère est sous curatelle renforcée depuis un an, et en maison de retraite.
    Les contacts avec le tuteur (qui déclare n’avoir de comptes à rendre qu’à la Juge, ce qui est vrai), sont très difficiles.
    Exemple: Nous avons vidé la maison de ma mère en Septembre 2012, entreposé meubles et voiture dans des garages prêtés par des amis, dans l’attente d’une autorisation de vente.
    Ceci au profit de ma mère, celà s’entend.
    Celà fait maintenant deux mois que ce monsieur ne répond ni aux coups de fil, ni aux E-Mail.
    Nous avons besoin de documents pour vendre cette voiture qui nous embarrasse.
    En désespoir de cause, j’ai envoyé un courrier à la Juge des tutelles,……..qui ne répond pas plus. Et je me prépare à contacter le procureur, ce qui n’améliorera pas les relations…….
    Qu’en est-il des relations avec les familles, lesquelles, il me semble, ont droit à un minimum de respect?
    Pour ma part, ayant travaillé 30 ans dans le milieu du handicap, j’ai toujours constaté que les résultats étaient bien meilleurs avec communication et coordination.
    Mais je rêve, sans doute ?

    Cordialement.

    M.M

    J'aime

    Répondre
  3. Abus des Assistntes sociales
    Bonjour,
    voici les fats.
    Ma fille a un enfant de 3ans et 3mois.
    Elle est en cours de séparation(il n’y a pas de mariage)
    Cela fait 1 semaine elle contact l’enseignante qui affirme que tout va bien.Appel de l’avocat qui alerte:il y a un rapport de ces A.S qui stipule que l’enfant est en danger il faudrait un suivi médico social.Contact est pris avec un pedopsychiatre renommé en privé qui confirme:cet enfant va bien.Lui même va assuré un suivi pour calmer tout le monde.(Je précise que ma fille travaille C.D.I temps plein qu’elle a son appart et qu’elle gère son budjet.Renseignement pris sur internet,si un parent se met en opposition avec ses soi-disant A.S qui agissent dans  » l’intérêt de l’intérêt de l’enfant »il n’est pas rare que ses enfants aillent en famille d’accueil.Les magistrats débordés font une confiance aveugle a ses rapports frauduleux.’Un placement d’enfants c’est 6000e qui rentre dans les caisses’ du conseil général.Si vous pouviez me donner d’autres infos sur ce sujet j’en serai très contente.Merci

    J'aime

    Répondre
  4. J’adore vos articles,
    j’en presque tous les jours
    même ceux que j’ai déjà lu.

    J’ai un conseille à vous demandez la connectrice :
    « si vous aviez était violée une nuit et que vous ne savez pas qui est votre agresseur que vous ne l’aviez pas vu qu’il vous es mis enceinte,

    Que feriez vous ???

    merci beaucoup de votre aide

    J'aime

    Répondre
    • laconnectrice

      Gaelle,
      Difficile de donner une réponse définitive à votre question sans vous connaître, votre histoire personnelle, votre situation familiale, votre âge, vos moyens financiers, votre entourage, etc…
      Personnellement, j’avorterais et je suivrais une psychothérapie pour apprendre à vivre avec ce traumatisme et me reconstruire pour passer à autre chose.

      J'aime

      Répondre
  5. D’après la rumeur, DSK (parmi d’autres car hélas, il n’est pas le seul) fait un tri pour désigner les catégories du cheptel : « en cours, en stock et aux archives. »

    Même si un lourdingue ne prononce pas le mot salope, il peut être tout aussi machiste qu’un petit con qui n’a qu’un seul mot de vocabulaire.

    Notons qu’un très grand nombre d’écrivains ( aujourd’hui et par le passé) ont glamourisé la prostitution, faisant de la pute l’archétype du féminin ( Beaucoup ont bavé et bavent sur le harem. Allez : soyez honnêtes, reconnaissez- que le harem fait bander ces messieurs, fdesouche included.

    Les Mecs lourds. Ou le paternalisme lubrique

    NATACHA HENRY

    Avril 2004

    Lorsque les femmes parlent de « mecs lourds », c’est pour exprimer un refus et un mépris des attitudes masculines, explique Natacha Henry. Certains hommes s’en prennent de façon vulgaire ou équivoque aux femmes qu’ils rencontrent, en sexualisant la relation et en la hiérarchisant. L’auteure propose de nommer ce comportement « le paternalisme lubrique », qui se produit dans des lieux publics, dans la vie professionnelle, et demeure une agression psychologique sans se traduire pour autant par du harcèlement sexuel ou moral au sens juridique du terme ni par une agression physique. Elle précise que si le phénomène ne concerne pas tous les hommes, en revanche il touche toutes les femmes, qui subissent toutes sortes d’humiliations, de contraintes. Celles-ci doivent composer avec des remarques, des paroles, des gestes déplacés et lutter pour leur intégrité psychologique, physique et sexuelle. Le paternalisme lubrique joue le rôle de régulateur social et impose à chacun(e) de rester à « sa place », dans une configuration sexiste. Natacha Henry rappelle que la liberté d’expression s’arrête là où commence le sexisme.

    J'aime

    Répondre
  6. Je veux dire « emmerdée personnellement », bien entendu (svp : puisque vous « personnalisez » l’affaire, donnez des exemples personnels).

    J'aime

    Répondre
  7. En ce qui concerne la « drague lourde » il y a quelques années, je ne sais plus qui a écrit un bouquin « Le Paternalisme Lubrique », qui ne concernait pas les musulmans mais de façon générale, une bonne partie de la gente masculine qui considère la rue comme un terrain de chasse.

    Plusieurs amies m’ont dit que les fans de rugby ne font pas dans la dentelle.

    Il est possible que la gente masculine du sud au complet soit plus lourdingue que celle du nord.

    Pour ce qui est des islamistes, combien sont-ils au juste? Et comment pourriez-vous être emmerdée par les islamistes?

    Les mêmes problèmes se retrouvent dans toutes les villes du monde, y compris au Canada où ce sont souvent les jeunes Haitiens et Jamaicains mais aussi les jeunes asiatiques dans l’Ouest canadien qui posent plus de problèmes (gangs de rue et glandage « communautaires »).

    Dans les pays européens et nord-américains, le mensonge jamais démenti par les médias de masse concerne les chiffres du chômage.

    Comme le chiffre en question n’est pas 8 pour cent mais 25 pour cent (chômage réel), il n’y a strictement rien d’étonnant à ce que la délinquance de rue et les agressions augmentent.

    Par ailleurs les prolos Français de souche n’étaient pas des as de la drague de rue dans les années soixante. Je me souviens avoir entendu un type bossant sur un chantier dire à une ado qui avait ignoré ses sifflements : « Je vais t’enfoncer un balai dans le cul ». Une collégienne m’avait raconté également qu’un type s’était masturbé sur elle dans le métro (une station : qui dit mieux).

    Arrêtez de beurrer la tartine en idéalisant les Français de souche et de prétendre que les tares humaines n’existent que chez les musulmans. .

    Ça va faire !

    J'aime

    Répondre
    • laconnectrice

      Bob,
      Arrêtez avec votre pensée binaire. Ce n’est pas parce que je parle du comportement outrageant des Musulmans que je veux signifier que les non musulmans sont parfaits. Bien sûr que le « paternalisme lubrique » est une valeur commune à la majorité des mâles de l’humanité.
      Pour ce qui est de DSK, si vous vous baladez sur mon blog, vous constaterez que je ne lui ai pas fait de cadeau et que je l’ai sacrément arrangé. J’ai également parlé plusieurs fois de la manière misogyne dont les candidates à la présidence comme Hillary Clinton et Ségolène Royal avaient été victimes.
      Si je parle des Musulmans qui seraient environ 6 millions en France (45 millions de catholiques, 800 000 juifs et environ 15 millions autres et athées), c’est tout simplement parce qu’ils sont sur représentés dans le crime et la délinquance, ils sont sur représentés dans les délits et crimes sexuels et sur représentés dans les prisons françaises.
      Dans la vie quotidienne, les comportements inciviques et agressifs sont presque toujours le fait de musulmans, à Paris où je vis en tous cas.

      Je n’ai jamais idéalisé les Français de souche, vous vous méprenez totalement parce que vous ne suivez pas mon blog. Ce que je défends, c’est l’héritage culturel et intellectuel de la France hérité du siècle des lumières qui a tout de même entraîné la Révolution de 1789, l’abolition de l’esclavage et plus tard le droit du travail et la sécurité sociale, l’école gratuite et obligatoire. Touts choses absentes des dictatures musulmanes.

      J'aime

      Répondre
      • Rien de binaire, sinon chez vous.

        A toutes les époques, certains groupes ont été sur-représentés dans la délinquance.
        Il fut un temps chez les Anglais, ce fut les Irlandais. Aux États-Unis, les Italiens et les Irlandais. À New York, les juifs dans les années 20 ont été massivement représentés dans les prisons. Est-ce que cela révèle quelque chose sur la culture irlandaise, italienne ou juive ou sur le phénomène d’immigration?

        Les Auvergnats ont été considérés comme particulièrement violents et tarés. Est-ce que cela révèle quelque chose sur la culture auvergnate?

        Les Corses demeurent très bien représentés dans le gangstérisme (Note : le président de la chambre de commerce d’Ajaccio a été pris la main dans le sac : trafic de cannabis à l’aide de sa flotte d’hélicoptères… comme quoi …. )

        Comme il est reconnu que le banditisme est une plaie parmi les Corses, pourquoi les journaux et les commentateurs ne tartinent-ils pas des pages et des pages sur les moeurs violentes propres à l' »ethnie corse »?

        Quels groupes, à différentes périodes historiques, ont été surreprésentés dans la délinquance et pourquoi?

        Ce que vous dites des Arabes, le rentier, le disait et l’écrivait sur ces prolétaires incultes qui le terrifiaient par leur nombre et leurs moeurs.

        Si vous étiez cohérent, vous devriez avoir le courage de réclamer l’expulsion en masse des musulmans, puisque c’est ce dont vous rêvez …

        C’est le NOMBRE de musulmans qui vous obsède.

        Vous reprochez en fait à chaque musulman le fait d’appartenir à un groupe où il existe une surdélinquance mais surtout à un groupe que vous jugez trop nombreux. Vous lui reprochez d’exister. Si le musulman n’est pas délinquant, il est islamiste ou les deux. Et de toutes façons, celui qui paraît acceptable est fourbe.

        Pas plus que les juifs de l’Europe de l’Est ou d’autres immigrants ne le furent, les musulmans ne sont pas responsables de leur nombre.

        Pour vous, les Maghrébins sont la Cinquième colonne : tous ces discours sur la délinquance et l’islamisme servent à semer la terreur parmi les Français de souche.

        Il ne s’agit pas de nier que les immigrants et descendants du Maghreb sont surreprésentés dans la délinquance, mais il faudrait savoir au moins de quoi on parle : quel est le pourcentage de délinquants parmi les Maghrébins et descendants d’immigrés maghrebins? 2 pour cent? 3 pour cent? Dans quels groupes d’âge? Quel sexe? Quel niveau d’études ? Quels délit? Etc. etc.
        Quels sont les délits chez les Français de souche (homicides familiaux et violence conjugale, détournements de fonds, etc.). Combien de FDS passent à travers les mailles du filet, la police étant occupée depuis des années à surveiller exclusivement le bronzé (sauf en ce qui concerne la branche chargée des excès de vitesse)? Autre chiffre absent : Combien d’homicides, de viols et d’agressions ENTRE immigrés ou descendants d’immigrés?

        Comme partout ailleurs, c’est en vérité entre les immigrants eux-mêmes que la violence est la plus forte, et non entre immigrés et De souche, contrairement à ce que vous et tous les gens de votre mouvance laissent entendre.

        À vous lire, on croirait que les FDS ne sortent plus de chez eux.

        La logique politique de tous ces discours ne peut être que la construction de prisons (de préférence privées) ou l’expulsion massive. Assumez votre logique : ces jérémiades sont lassantes.

        Je ne vois pas d’autre solution à votre problème de nombre.

        J'aime

        Répondre
        • laconnectrice

          Bob,

          Vous êtes ici mon invité, ne vous comportez pas en envahisseur.

          Je me permets de souligner que mon blog est un espace privé que j’entretiens en toute indépendance à la seule force de mon énergie. La moindre des choses serait de votre côté de respecter mon travail et mon espace et de ne pas y cavaler comme en terrain conquis en déversant votre arrogance, votre mépris, votre suffisance et vos médisances.

          J’ai encore approuvé votre commentaire pour cette fois mais si vous persistez sur le même ton, je n’accepterai plus vos commentaires.
          Pour l’instant je n’ai pas envie de répondre à votre perfide pamphlet. Mérite-t-il seulement une réponse personnalisée. Si la paresse ne vous avait pas empêché de parcourir mon blog, vous ne martèleriez pas vos insinuations avec une telle impertinence

          J'aime

          Répondre
        • Monsieur BOB vous exagérez, car dans ce dit laconnetrice il y à au moins 70% de vrai, et c’est cela qui vous rend si agressif, le fait que il y à beaucoup de vrai.
          Et malheureusement beaucoup du magreb veulent mettre en cage les femmes, et faire raigner l’ordre islamique, ne nous cachons pas la réalité. ET nous peuple de FRANCE tendons à dire NON.NON Merci, libre nous sommes libre nous resterons NOUS SOMMES LAIQUES. Et croyons si nous voulons. OK ???

          J'aime

          Répondre
    • RECIDIVISTE VIOL

      je me pose une simple question:debut juin 2012 dans la commune de marolle en hurepois91 un homme Stephane A, 39 ans faisant parti de l education nationale,a ete arreté pour viol sur mineur,deja condanné en 2006 pour les meme faits,cette personne recevait a son domicile pour des cours privé de remise a niveau,profitait de ce statut pour abusé sexuelement de certain de ces eleves et fumait en leurs compagnie differente drogue,et suite a une plainte d une eleve cette personne a ete incacéré a la prison de fleury mérogis,ma question elle celle ci :comment un predateur deja récidiviste ai pu continuer a faire son metier en toute impunuité,mais surtout ces faits n on éte relaté dans aucune presse ni regionale ni nationale,ce predateur donnait des cours privés a un certain nombre d eleve,,cette personne via de faux profils sur facebook ,dont phanou l’alsacien et brioche aumiel et bien d autres se servait de ce reseau social pour appater ces proies.Alors amis journaliste pourquoi ce silence sur ce predateur!!!!!!!! ce prédateur recidiviste a été arreté par le commissariat d arpajon

      J'aime

      Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :